Interview d'étudiants

Pouvez-vous présenter votre parcours ?


J’ai intégré l’ESC Rouen en 2009, actuellement NEOMA BS, après une licence en Economie-Gestion. Après un premier stage au sein du groupe BNP Paribas, et un échange universitaire, j’ai choisi une majeure entrepreneuriale. J’ai toujours été polyvalent et je voulais un apprentissage large et varié.


Pourquoi avez-vous choisi d’effectuer votre stage de fin d’études dans une start-up et non dans un grand groupe ?


C’était un choix de vie, j’avais envie d’autres challenges.

J’ai effectué mon stage de fin d’études chez Charme & Tradition. A l’origine je postulais pour un stage en tant que commercial, puis, après l’entretien, au vu de mon parcours, de mon profil et de ma façon d’être, le directeur de l’entreprise m’a proposé d’emblée de faire un stage de fin d’études en tant que directeur adjoint. Au cours des 6 mois de mon stage de fin d’études, j’ai pu toucher à tous les postes. J’ai commencé par la gestion administrative et financière de l’entreprise, et en parallèle, j’ai occupé tous les postes opérationnels clés me permettant d’avoir une vision transversale, j’étais le bras droit du directeur de l’entreprise.


Saviez-vous en débutant votre stage de fin d’études qu’il pourrait déboucher sur une embauche ?


Oui, c’était convenu comme cela au début. Le directeur de Charme & Tradition avait prévu de me former pour m’embaucher directement après mon stage.


Pouvez-vous nous parler de votre poste actuel ?


Aujourd’hui je suis Directeur Général de Charme & Tradition. L’entreprise a été créée en 2008, et à mon arrivée en 2012, nous étions 5, 6 personnes. J’ai pu évoluer rapidement car je suis arrivé au bon moment et j’ai su prouver que j’avais les qualités requises pour tenir les postes clés.


Pensez-vous qu’un stage de fin d’étude peut aider à se faire embaucher par la suite ?


Je ne suis pas sûr que le stage de fin d’études soit une condition sine qua non mais il peut faciliter l’embauche. Je pense qu’un stage de fin d’études peut aider pour la suite, si cela a été convenu en amont, dès le début du stage. Cependant, les stagiaires sont rarement en position de force et généralement, ils n’osent pas aborder ce sujet. Il faut avoir l’audace de définir les “modalités” avant, et débuter son stage en sachant qu’il se poursuit en CDI. L’idéal est de pouvoir valider un CDI dès l’obtention du diplôme.


Pourquoi avez-vous fait appel à AJStage ?


Je suis un cas un peu particulier, car je suis ami depuis longtemps avec les fondateurs d’AJStage, et donc lorsque que je me suis retrouvé en recherche d’un CDI, j’ai décidé d’appeler Amaury Montmoreau (Fondateur et Président d’AJStage). Deux heures après, j’avais cinq entretiens pour des start-ups, dont celui pour Charme & Tradition prévu le lendemain matin.

Amaury a été très réactif et efficace car il me connaissait donc c’était d’autant plus facile de trouver des offres qui correspondaient à mon profil. Il savait quelles offres me proposer.

Depuis 2 ans, nous continuons à faire appel à AJStage pour recruter nos stagiaires. Je peux compter sur les chargés de recrutement pour faire la promotion de mon entreprise, de mes offres et pour me proposer des profils pertinents. Une des valeurs que j’apprécie particulièrement chez AJStage c’est sa force de “vendre” des stages ou des entreprises auxquels on n’aurait jamais pensé. C’est l’esprit “Think outside the box”.


Quel avenir pour vous ?


Continuer à faire grandir l’entreprise. Maintenir un objectif de croissance et de développement pour l’entreprise.


Des projets d’entrepreneuriat ?


Oui. J’ai toujours été passionné et intéressé par l’entrepreneuriat, donc pourquoi pas à long termes. De plus, grâce à cette expérience, j’ai rencontré beaucoup de monde. Je me suis constitué un réseau important (prestataires, partenaires, fournisseurs, etc.) et j’ai appris beaucoup de choses. C’est d’autant plus facile et envisageable de se projeter dans l’entreprenariat, lorsqu’on a évolué et grandi auprès d’un chef d’entreprise qui a su mener son projet vers le succès.

Pouvez-vous présenter votre parcours ?


J’ai étudié à NEOMA BS, anciennement Sup de co Reims. J’ai d’abord effectué un stage obligatoire de 3 mois à l’issu de la 1ère année en vente dans une grande enseigne de prêt à porter, Hugo Boss. Ce stage m’a permis de trouver ma voie : commercial.

Après un Master 2 orienté vers le Business Développement, la vente, le marketing et un peu de stratégie, je souhaitais effectuer un stage de fin d’étude dans le département commercial. J’avais aussi le souhait de découvrir l’entrepreneuriat, de connaître les “dessous” de l’entreprise.


Pourquoi avoir choisi de réaliser votre stage de fin d’étude dans une start-up et non dans un grand groupe ?


Pour plusieurs raisons, tout d’abord le côté entrepreneurial. De plus, dans un grand groupe on n’a pas la sensation de participer à la création de quelque chose. On ne touche pas aux projets de façon concrète, on ne voit pas les projets arriver à termes. Dans un grand groupe, on ne se rend pas compte des contraintes que peut avoir un chef d’entreprise : gérer la trésorerie, le fait que si on ne fait pas soi-même, ce n’est pas fait. En start-up, on a également plus de chances d’avoir des responsabilités plus rapidement et d’apprendre plus.

J’ai effectué mon stage de fin d’étude de Juin à Décembre 2012, en tant que chargé d’affaires chez Aerocontact. C’était un stage de “quasi” fin d’étude car j’avais encore 6 mois de cours à réaliser. Le directeur de l’entreprise m’a proposé de prolonger l’expérience. J’ai donc signé une promesse d’embauche en CDI pour Juillet 2013. En attendant cette date, on a mis en place un CDD partiel spécifique. Je venais travailler dans l’entreprise quand je pouvais.


Saviez-vous en débutant votre stage qu’il pourrait déboucher sur une embauche ?


Le directeur m’avait expliqué le projet d’essayer de recruter des jeunes en fin de parcours mais moi je n’étais pas dans cette optique là puisqu’il me restait encore 6 mois de cours. Ce projet d’embauche s’est créé au fur et à mesure. Le directeur était très heureux de notre collaboration et moi j’étais très heureux d’apprendre. Je m’épanouissais personnellement et professionnellement dans la start-up.


Qu’est-ce qui vous plaisait ?


La relation de confiance qui s’est instaurée avec le directeur (qui était à la fois le directeur commercial, l’associé de l’entreprise et mon tuteur de stage). J’ai beaucoup appris aussi bien du point de vue commercial que du point de vue du management.

Je souhaitais continuer à apprendre dans ce contexte et le métier de commercial me plaisait vraiment donc accepter cette proposition était comme une évidence. C’était également le moyen d’acquérir davantage de responsabilités.

A la signature de mon contrat en Juillet 2013, je suis passé de chargé d’affaires à responsable commercial. En plus d’être en charge de plusieurs marques j’ai commencé à m’occuper du recrutement, et de la formation et l’intégration des stagiaires dans l’entreprise.

Nous travaillions désormais en binôme avec le directeur, en toute confiance. Ce dernier a pu me déléguer 95% de la partie commerciale.


Pensez-vous qu’un stage de fin d’étude peut aider à se faire embaucher par la suite ?


Personnellement, je n’ai jamais été dans la situation de recherche d’emploi après mon diplôme, mais autour de moi, beaucoup de mes amis ont trouvé leur premier emploi à la suite de stages récents (pas forcément celui de fin d’étude) dans l’entreprise qui les a embauchés. Les autres ont eu un peu plus de mal à trouver. Je pense qu’un stage peut aider à la première embauche et permet de confirmer son souhait d’exercer ce métier et de travailler dans l’entreprise.


Pourquoi avez-vous fait appel à AJStage ?


Je suis tombé sur AJStage par hasard. Je recherchais des offres de stages sur l’intranet de mon école. J’ai postulé à une annonce et j’ai donc été redirigé vers le site internet d’AJStage.

Amaury Montmoreau m’a d’abord contacté pour me dire que cette offre était déjà pourvue, puis il m’a suggéré d’autres offres, dont celle d’Aerocontact.

Je n’ai que des compliments à faire sur AJStage. Les consultants (Amaury dans mon cas) sont très réactifs et ils aident les candidats à comprendre ce qu’ils recherchent. Les candidats sont très bien aiguillés dans leur recherche de stage. Aujourd’hui nous continuons à faire appel à AJStage pour notre entreprise.


Quel avenir pour vous ?


Je souhaite continuer à faire croître, fructifier l’entreprise. Puis, à plus ou moins long termes, pourquoi pas mettre à profit mes compétences et continuer à apprendre dans des plus grosses structures. Je souhaite continuer à apprendre et à progresser.


Des projets d’entrepreneuriat ?


J’étais animé par l’entrepreneuriat, j’ai voulu vérifié si ça me plaisait, mais pour l’instant je ne me sens pas encore formé, prêt pour l’entrepreneuriat, mais pourquoi pas plus tard.

Pouvez-vous présenter votre parcours ?


J’ai intégré l’IPAG BS Paris, après une licence en Commerce International. J’ai effectué un Master marketing, stratégie commerciale et développement d’affaires.


Pourquoi avez-vous choisi d’effectuer votre stage de fin d’études dans une start-up et non dans un grand groupe ?


J’ai eu des expériences professionnelles dans des grands groupes et des start-ups. J’ai décidé de faire mon stage de fin d’études dans une start-up pour la pluridisciplinarité des tâches, le sentiment de faire avancer les choses, d’appartenir et de participer activement à un projet et d’en voir les résultats rapidement.

Je voulais m’orienter vers le métier de commercial, j’ai donc fait un stage de fin d’études en tant que Business Developer.

Au cours des 6 mois de mon stage, j’ai pu effectuer toutes les missions de commercial, de la prospection téléphonique aux premiers rendez-vous avec les prospects. Je présentais les services de l’entreprise, je rédigeais des propositions commerciales que je présentais ensuite aux prospects puis je gérais la négociation avec les prospects. Je rédigeais les devis et je m’occupais du suivi des nouveaux clients.


Saviez-vous en débutant votre stage de fin d’études qu’il pourrait déboucher sur une embauche ?


Oui, l’embauche était un point déterminant pour mon choix de stage de fin d’études. En parallèle, j’avais une opportunité de stage pour un grand groupe mais il n’y avait aucune perspective d’embauche. J’ai donc choisi de faire mon stage chez Milky Interactive, où j’avais à la fois un type de structure qui me plaisait et des perspectives d’avenir dans l’entreprise.


Pouvez-vous nous parler de votre poste actuel ?


Je continue d’exercer le métier de commercial au sein de Milky Interactive, en tant qu’employé désormais, depuis Décembre 2013. J’ai davantage de responsabilités, j’ai eu l’occasion de gérer des plus gros comptes notamment.


Pensez-vous qu’un stage de fin d’étude peut aider à se faire embaucher par la suite ?


Le stage de fin d’études est utile pour faciliter la suite de l’intégration au sein de l’entreprise, notamment pour l’aspect relationnel en interne, qui est très important. Pour continuer en CDI, le stage de fin d’études est un réel gain de temps.


Pourquoi avez-vous fait appel à AJstage ?


J’ai été contacté directement par un consultant d’AJstage. J’ai tout de suite été séduit par les services d’accompagnement proposés. Je recommande leurs services et j’invite les candidats à leur faire confiance. Merci AJstage !


Quel avenir pour vous ?


Continuer à apprendre notamment au niveau du relationnel avec les clients et en interne. Continuer à apprendre sur la manière de déterminer les besoins des clients et de les accompagner vers les services correspondants.


Des projets d’entrepreneuriat ?


Pour le moment non, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre, mais à long terme pourquoi pas.

Témoignages étudiants

Ils nous ont choisis

Ils parlent de nous

© 2017 - AJStage